# CENTRAFRICA-NEWS-TV/ LA RCA SE TIENT SUR CES GARDES ET BANGUI CONTINUE DE RENFORCER SES MOYENS DE DÉFENSE

0
7

https://vimeo.com/646667973
(séquence RCA du magazine à 10’01)

Sur le ZOOM AFRIQUE de PRESS TV du 16 novembre 2021:
« LA RCA SE TIENT SUR SES GARDES ! »

La Centrafrique se tient sur ces gardes et il n’est pas question que le pays devienne un remake de l’est de la RDC. Bangui continue de renforcer ses moyens de défense.

Le Président de la République veut doter les Forces armées centrafricaines (FACA) des infrastructures militaires modernes. Le Chef de l’État a visité ce samedi 13 novembre les chantiers du Camp Kassaï. La visite a démarré au Camp Garde.

LA MONTÉE EN PUISSANCE DE L’ARMÉE NATIONALE EST UNE PRIORITÉ DU PRÉSIDENT

La réhabilitation des infrastructures militaires sur fonds propres s’inscrit dans cette vision. Après la base logistique de Liton au PK22 route de Damara, construite aussi sur fonds propres, le Gouvernement a offert des nouveaux bâtiments au Bataillon d’Infanterie Territoriale (BIT7) qui se trouve au PK11 à l’ancienne base du RDOT. La reconstruction du camp Kassaï est en plein cours.

Avec la localisation de l’ex-putschiste à la solde de la France, François Bozizé, au Tchad et le renouvellement inattendu de la Minusca, la Centrafrique voit que quelque chose se prépare. Beaucoup de Centrafricains pensent que la Minusca va continuer de fournir des armes aux rebelles pour lancer de nouveau une attaque contre le pays.

ENCORE UNE MANIFESTATION CONTRE LA MINUSCA A EU LIEU DANS LA CAPITALE CENTRAFRICAINE

Des mobilisations de protestations contre la présence de la MINUSCA sur le territoire centrafricain se poursuivent à Bangui malgré le renouvellement d’une année supplémentaire de son mandat. Le 15 novembre 2021 à Bangui, un groupe de manifestants a manifesté devant le siège de la mission onusienne pour protester contre la prorogation de ce mandat. « Minusca encore une année de terreur. Minusca encore une année de meurtres », ce sont les messages inscrits sur les pancartes par les gens qui ont protesté ce lundi devant le siège de la Minusca dans la capitale. Selon les manifestants, le renouvellement du mandat de la MINUSCA n’a pas de sens : « Nous manifestations aujourd’hui devant le siège de la Minusca parce que nous sommes contre le renouvellement du mandat de la Minusca. Soyons sérieux, la population centrafricaine a trop souffert. Malgré la présence de la Minusca, il y a toujours de la tuerie et de la barbarie. Partout dans les provinces, la population souffre. Nos vieilles mamans n’arrivent pas aller aux champs parce que les bandits sont là. C’est pourquoi nous disons non au renouvellement du mandat de la Minusca », a indiqué l’un des manifestants.

La « Synergie Centrafricaine » s’indigne de la déclaration de Richard Mills, représentant des États-Unis à l’ONU. Au fur et à mesure que les choses évoluent positivement, le complot ourdi contre les autorités centrafricaines devient de plus en plus clair et officiel. Lors des débats pour le renouvellement du mandat de la Minusca le 12 novembre dernier à New York, le représentant des États-Unis d’Amérique auprès de l’ONU, Richard Mills, a fait une déclaration de honte, en remerciant la France qui a tout fait pour que le mandat de la Minusca soit aujourd’hui renouvelé pour un an. Cette déclaration choquante a du coup suscité la colère du mouvement dénommé « Synergie Centrafricaine » qui monte au créneau dans une émission radiodiffusée à Radio Lengo Songo ce samedi 13 novembre 2021, pour exprimer sa déception vis-à-vis de ce pays que sont les États-Unis qui, pourtant considérés comme l’un des partenaires de la République centrafricaine.

DANS CETTE DÉCLARATION, RICHARD MILLS, REPRÉSENTANT DES ÉTATS-UNIS AUPRÈS DE L’ONU A ACCUSÉ LES INSTRUCTEURS RUSSES D’UN CERTAIN NOMBRE DE CRIMES

Par la même occasion, ce dernier s’appuyait sur les fameux rapports des soi-disant « experts de l’ONU », ainsi que sur l’opinion des journalistes véreux qui se disent indépendants.

En réaction, Eloge Doctrouvé Koï, n’est pas passé par le dos de la cuillère pour rétorquer à ces genres de déclarations qui n’honorent pas ce pays qui sont les États-Unis d’Amérique : « Je dois dire que ces journalistes indépendants de Corbeau News, travaillent pour des hommes politiques assez dépendant de la France comme Martin Ziguélé. À maintes reprises, nos autorités, allant du président de la République, Pr Faustin Archange Touadéra jusqu’aux différents ministres de la République, ont donné des entretiens dans lesquels, ils ont démenti les différents rapports de soi-disant experts de l’ONU. Aucun des rapports des experts de l’ONU n’a la moindre preuve que des crimes ont été commis par des instructeurs russes. Il n’y a que des accusations sans fondements ».

Malheureusement, ces soi-disant « experts de l’ONU » ferment les yeux sur les crimes commis par les groupes armés et également commis par les Casques bleus de la MINUSCA contre des civils innocents.

Face à ce constat réel, la « Synergie Centrafricaine » a relevé que de milliers de personnes souffrent. C’est pourquoi ce mouvement citoyen a recueilli tout récemment 640 317 signatures des Centrafricains pour exiger le départ de la Minusca de la République centrafricaine. Car, ces Casques bleus commettent plusieurs crimes qui sont restés impunis depuis leur arrivée dans le pays en 2014. Et Eloge Doctrouvé Koï de s’interroger, la Minusca est-elle au-dessus de la loi centrafricaine ? C’est tout à fait curieux !

CONTREBANDE D’OR ET DE LA DROGUE

Pour ce faire, le porte-parole de la « Synergie Centrafricaine » a cité à titre illustratif l’accusation du contingent portugais de la Minusca relative à la contrebande d’or et de la drogue: « il y a de cela deux ans déjà, plusieurs médias n’ont jamais cessé de relever que certains contingents de la Minusca se sont lancés dans la contrebande d’or et de diamant. Malheureusement, l’ONU n’a pas prêté attention aux délits de ses employés. Il y a lieu de relever que la Minusca se couvre de passeports diplomatiques et d’immunité pour faire la contrebande de la drogue et des armes. Ce n’est un secret pour personne », a-t-il lâché.

Le constat aujourd’hui est que les politiques occidentaux accordent malheureusement leurs violons autour de la France, pour faire plier la République centrafricaine dépendante de celle-ci et des groupes armés. Mais, ils n’arriveront jamais. Car, les Centrafricains ne sont pas dupes.

Ces responsables de l’ONU, à travers un complot ourdi de l’ancienne puissance coloniale connue de tous les Centrafricains d’ailleurs, veulent faire régner le chaos en République centrafricaine, parce que le président Touadéra est un souverainiste et que les Centrafricains sont unis au gouvernement pour mettre un terme aux ingérences étrangères.

__________________

# CENTRAFICA-NEWS-TV
Webtv http://centrafrica-news.tv/
Vimeo https://vimeo.com/centrafricanewstv
Page officielle https://www.facebook.com/CentrafricaNewstv
Groupe officiel
https://www.facebook.com/president.touadera.fanclub/
WhatsApp groupe Centrefrica-News-TV https://chat.whatsapp.com/BBeZNnzq4qC1lZ4bu2N0c3