# CENTRAFRICA-NEWS-TV/ EN RCA, TOUT DE SUITE APRÈS LE RENOUVELLEMENT DU MANDAT DE LA MINUSCA, DE NOUVELLES ATTAQUES DES REBELLES DE 3 R

0
9

https://vimeo.com/647151879
(séquence RCA du magazine du début à 3’19)

Sur le ZOOM AFRIQUE de PRESS TV du 17 novembre 2021:
« RCA. NOUVELLE ATTAQUE DANS LE NORD ; LA MINUSCA NE PERD PAS DE TEMPS ! »

En Centrafrique, tout de suite après le renouvellement du mandat de la Minusca, de nouvelles attaques. Selon certaines sources, les rebelles de 3 R ont attaqué la localité de Mann en tuant 12 civils.

Le 14 novembre 2021, les positions des Forces armées centrafricaines (FACA) ont été attaquées par les rebelles des 3 R, membres de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) dans la localité de Mann à 19 km au village Mbéré dans Lim-pendé. Le bilan provisoire de cette attaque fait état de 12 civils tués, 8 autres blessés, un mort de soldat des FACA et un autre serait pris en otage.

Des groupes armés, membres de la CPC, dont les rebelles de 3 R, violent constamment le cessez-le-feu unilatéral, déclaré par le Chef de l’État, Président de la République Faustin Archange TOUADERA. C’est le cas du 14 novembre 2021 quand plusieurs rebelles des 3 R du général Bobbo ont lancé une série d’attaques contre les positions des forces armées centrafricaines dans la localité de Mann pas loin du village Mbae-Mbéré. Et les organismes internationaux n’émettent aucune condamnation et n’établissent pas de « rapport » contre les exactions des groupes armés.

LES REBELLES ONT TUÉ DE SANG-FROID 12 CIVILS ET GRIÈVEMENT BLESSÉ 8 PERSONNES

Selon des sources locales, cette attaque a fait fuir les civils qui se sont réfugiés dans la brousse. Les rebelles ont tué de sang-froid 12 civils et grièvement blessé 8 personnes. Les blessés sont maintenant à l’hôpital de Ngaoundaye pour des soins intensifs.

Il convient de rappeler que les rebelles de la CPC lancent plusieurs attaques contre les positions des FACA dans l’Ouham-pendé et Lim-pendé en violation du cessez-le-feu. La coalition de l’opposition démocratique (COD-2020) a dénoncé cet agissement de la CPC à l’approche du dialogue républicain.

Selon le Mouvement Talitha Koum Centrafrique, à s’en tenir au rapport provisoire de l’audition des éléments des groupes armés appréhendés sur le terrain des combats, les rebelles sont bel et bien impliqués dans les troubles et autres crises que le pays traverse depuis plusieurs années. Leur implication se situerait à plusieurs niveaux notamment comme commanditaires, mais aussi comme pourvoyeurs des fonds au profit des groupes armés. Ils constitueraient aussi la branche politique et la parole diplomatique desdits groupes dont ils défendent les intérêts au niveau national, mais surtout dans les chancelleries.

TOUTE DÉMARCHE TENDANT À ACCORDER UNE AMNISTIE À CES PRISONNIERS EN SURSIS EST DONC NULLE ET NON AVENUE

Il y a donc lieu de tout mettre en œuvre pour qu’ils soient menottés et traduits devant les tribunaux pour que justice soit rendue aux nombreuses victimes des crises successives qui leur sont imputables. Toute démarche tendant à accorder une amnistie à ces prisonniers en sursis est donc nulle et non avenue. Le dialogue républicain annoncé se déroulera avec ou sans leur participation. Il s’agit de bourreaux du peuple centrafricain et leur présence est d’ailleurs inopportune à ce dialogue.

Nous avons également noté s’agissant de la reconduction du mandat de la MINUSCA que le Conseil de Sécurité a adopté cette reconduction avec 13 voix pour et deux abstentions de la Russie et de la Chine.

C’est dire que le peuple centrafricain devra s’accoutumer à cette présence de la communauté internationale qui malheureusement ne joue pas le rôle qui est le sien à savoir la protection de la population civile avec le mandat robuste qu’elle détient. La MINUSCA est attendue au tournant et le peuple est prêt à en découdre avec ces troupes onusiennes si jamais elles n’arrivaient pas à assumer leur mandat tel que défini par le Conseil de Sécurité des Nations Unies. La pression est forte contre la Minusca dans le pays, car ce n’est plus les FACA et les alliés qui tiennent l’organisation à l’œil, mais maintenant, la population attend de voir également ce que va faire la Minusca dans le processus de sécurité du pays, tout en sachant bien sûr que l’organisation ne fera rien, mis à part tenter de réarmer et réapprovisionner les rebelles pour qu’ils attaquent le pays.

__________________

# CENTRAFICA-NEWS-TV
Webtv http://centrafrica-news.tv/
Vimeo https://vimeo.com/centrafricanewstv
Page officielle https://www.facebook.com/CentrafricaNewstv
Groupe officiel
https://www.facebook.com/president.touadera.fanclub/
WhatsApp groupe Centrefrica-News-TV https://chat.whatsapp.com/BBeZNnzq4qC1lZ4bu2N0c3